Belnet achève la restructuration de son réseau

D'ici la fin de l'année 2020, les dernières étapes de la restructuration du réseau Belnet seront franchies. Grâce à ce projet ambitieux, nous sommes parvenus à renforcer considérablement la stabilité, la redondance et la performance de notre réseau. Au cours de la dernière phase, l'augmentation et la redistribution de la capacité externe étaient au centre de l'attention. Et pour l'avenir ? Des investissements et des améliorations permanents seront réalisés.

Les problèmes de redondance de notre réseau et de répartition du trafic entre les interfaces disponibles qui avaient été constatés nous ont poussés à lancer le projet de restructuration en 2017. Une nouvelle structure de réseau qui nous permettrait de mieux faire face aux incidents et de pouvoir compter sur une meilleure offre de redondance était nécessaire.

Nos architectes de réseau ont d'abord conçu divers scénarios qui ont été comparés. Cette phase d'étude élargie a finalement mené à un scénario optimal qui a ensuite été déployé minutieusement. La préparation de la mise en œuvre, avec les approbations du budget et les commandes, a également été finalisée au cours de cette phase du projet.

La grande étape suivante était la mise en œuvre graduelle de la restructuration en elle-même. Le réseau Belnet a été divisé en zones afin de limiter au maximum l'impact sur nos clients. Le réseau FedMAN a également été réévalué.

Des connexions efficaces avec des IXP (points d'échange Internet) et des fournisseurs de transit

Cette année, la troisième et dernière phase du projet a été lancée. L'attention se concentrait principalement sur une meilleure répartition de la connectivité externe et sur l'extension de la capacité externe.

La capacité externe du Point of Presence d'Evere a notamment été décentralisée, avec pour conséquence que les incidents constatés pour ce PoP auront dorénavant un impact réduit sur le reste du réseau Belnet.

L'élargissement de la capacité externe constituait une deuxième amélioration incontournable. La capacité de nos Internet Exchanges environnants a été considérablement renforcée. Le réseau Belnet est dorénavant connecté avec un débit de 60 Gbit/s à l'AMS-IX néerlandais et de 30 Gbit/s au LINX de Londres. Nos spécialistes de réseau ont également assuré une mise à niveau de la connexion avec notre propre IXP BNIX (de 20 à 60 Gbit/s).

La capacité de transit (vers GTT, Telia et Cogent) a également été considérablement élargie. Actuellement, 1/4 de notre trafic passe par des réseaux de transit. Grâce à la mise à niveau, nous sommes en mesure d'assurer le routage de l'intégralité de notre trafic par le transit IP. Nous disposons ainsi d'une marge supplémentaire pour notre bande passante disponible en cas d'attaque DDos.

Centres de recherche dans le monde

Au printemps 2020, la connexion redondante au réseau paneuropéen GÉANT avait déjà fait l'objet d'une mise à niveau pour atteindre les 100 Gbit/s. L'augmentation de la capacité a été exécutée plus rapidement que prévu pour pouvoir mieux répondre aux besoins de l'un de nos centres de recherche affiliés.

La présence de GÉANT sur différents IXP comme AMS-IX et LINX présente également des avantages pour Belnet. En utilisant le service de peering de GÉANT, Belnet a notamment accès à toutes les routes des peering partners de GÉANT qui se trouvent sur ces plateformes. De cette manière, Belnet est capable d'élargir ses « escape routes » de manière considérable.

Depuis peu, Belnet est par ailleurs également présente sur la plateforme NetherLight. NetherLight est un réseau d'échange ouvert qui permet d'établir rapidement des connexions internationales avec des réseaux (de recherche) dans le monde. Le CERN, Internet2 et NorduNET sont notamment déjà présents sur la plateforme. Elle offre des possibilités intéressantes pour les institutions de recherche de la communauté Belnet.

Meilleure résilience

Par le biais de la restructuration de notre réseau, nous sommes en mesure d'assurer la continuité de notre service en proposant le service optimal que notre communauté attend de nous. Le réseau Belnet est devenu plus résilient grâce à une meilleure redondance et à une augmentation des « escape routes ».

Si un incident se présente malgré tout, la restructuration garantit que, quel que soit le lien à l'origine du problème, les autres liens peuvent prendre en charge le trafic. Le trafic peut être mieux contrôlé et le dépannage est considérablement simplifié.

Les meilleures connexions avec GÉANT et d'autres parties externes offrent à nos clients une multitude de nouvelles opportunités et leur garantissent un échange presque illimité de données dans le cadre de leurs activités de recherche et d'enseignement.

Impact minimal sur les clients

L'intégralité du projet a été mise sur la bonne voie de A à Z par l'un de nos spécialistes de réseau. Un énorme défi pour Grégory Degueldre, projet manager : « Le plus grand défi résidait dans le fait que nous étions obligés d'exécuter une révision complète du réseau sans créer de perturbations importantes. La migration en une seule fois, un big bang complet, était donc impossible. »

Avec ces facteurs en tête, notre équipe de réseau a conçu une configuration qui permettait d'assurer une migration progressive de A à B. « Grâce aux préparations minutieuses et à la collaboration fantastique avec l'équipe de réseau et d'autres unités au sein de Belnet, nous sommes parvenus à limiter au maximum l'impact sur la communauté Belnet pendant l'intégralité du processus ».

L'achèvement de ce projet n'est évidemment pas synonyme de fin du parcours : la maintenance et l'amélioration du réseau Belnet constituent un objectif continu. « De nombreux investissements supplémentaires sont encore à prévoir pour les prochaines années, avec notamment des mises à jour matérielles. Notre équipe lancera également en 2021 une étude préliminaire sur l'évolution de notre réseau », conclut Grégory Degueldre.

Copyright © 2021 Belnet.