La Fédération Wallonie-Bruxelles se dote du TRAIL Institute pour booster le secteur de l’IA

Publié le mar 24/11/2020 - 16:24

Dans le but de soutenir les chercheurs touchant au monde de l’IA et de booster les entreprises du même secteur au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le TRAIL Institute a vu le jour. Parmi les participants, le centre de recherche CENAERO, basé à Gosselies, nous dévoile leurs activités liées à l’IA et leur implication au sein d’initiatives qui dépassent nos frontières.

Le 10 septembre dernier à Tournai, s’est tenu au sein de l’Eurometropolitan e-Campus, l’inauguration officielle du TRAIL Institute en présence des plus hautes instances académiques et politiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ce projet, initié en partie par le professeur Benoît Macq (Professeur à l’école polytechnique de l'UCLouvain et co-coordinateur du TRAIL) et soutenu par le programme DigitalWallonia4.ai, (porté par l’Agence du Numérique), rassemble les chercheurs et entrepreneurs issus de cinq universités  (UCLouvain, ULB, ULiège, UNamur et UMons), de quatre centres de recherche (CENAERO, CETIC, Sirris et Multitel) et de différents partenaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Inspiré du modèle des « alumni » et de l’IMEC en Flandre, le TRAIL (Trusted AI Labs) repose sur une logique d’écosystème où chaque participant concentre son énergie dans un objectif commun. Celui de placer la Wallonie et Bruxelles, au travers de ces acteurs principaux, sur la carte de l’industrie de l’IA. Bref, ce projet est certainement le chainon manquant dont la Fédération Wallonie-Bruxelles avait besoin pour faire fructifier les initiatives et encourager l’entreprenariat dans le secteur de l’IA.

Le TRAIL Institute au centre de notre communauté R&E

Outre les 5 universités francophones, 2 des 4 centres de recherche (CETIC et CENAERO) impliqués dans le TRAIL sont connectés à notre réseau et donc des acteurs de notre communauté R&E.

Pour nous éclairer sur ses projets, ses collaborations et son implication dans la recherche liée à l'intelligence artificielle le centre de recherche en aéronautique CENAERO (Gosselies) a accepté de répondre à quelques questions.

Logo Cenaero

Le centre de recherche CENAERO "Simulation technologies for Aeronautics"

Quels sont vos projets actuels dans le cadre de la recherche liée à l'intelligence artificielle ?

La conception de produits/procédés plus performants et compétitifs

Nous développons des méthodologies et des outils de simulation numérique permettant de concevoir des produits/procédés plus performants et compétitifs.

La simulation numérique, en lien avec l'intelligence artificielle, sert à générer des bases de données 'synthétiques' de haute-fidélité qui peuvent ensuite être exploitées, seules ou en combinaison avec d'autres sources de données, notamment issues de capteurs, par toute une déclinaison de méthodes d'intelligence artificielle.

L’ambition de CENAERO est donc clairement de développer cette synergie dans une logique de génération de "jumeaux numériques", exploités tant pour la conception optimisée de produits ou procédés de fabrication que pour les opérations de maintenance prédictive sur des lignes de production ou des systèmes actifs dans leur environnement réel.

Un projet de renouvellement du supercalculateur

CENAERO s'appuie d'une part sur une forte expertise en calcul haute performance (HPC, High Performance Computing) et opère à ce titre une machine de pointe.

Le supercalculateur actuel possède environs 14 000 cœurs de calcul répartis en 15 racks ce qui lui a permis d'être classé 300 au top 500 des plus gros calculateurs mondiaux en octobre 2014. Cette machine arrive maintenant en fin de vie et un projet de renouvellement est actuellement dans les starting-blocks. Les objectifs principaux d'une telle installation sont non seulement de pousser la recherche fondamentale mais aussi d'aider les entreprises à développer leurs activités.

"(...) pousser la recherche fondamentale mais aussi aider les entreprises à développer leurs activités."

Kevin Mailleux - System Administrator HPC Infrastructure - CENAERO

Une expertise en intelligence artificielle

Nous développons par ailleurs une expertise en intelligence artificielle. Les principales technologies maîtrisées par CENAERO sont les techniques d'apprentissage automatique (permettant de prédire et/ou classifier) et les algorithmes évolutionnaires couplés à des modèles réduits «temps réel» pour l'optimisation de produits/procédés.

L'apprentissage automatique est utilisé chez nous pour un large spectre d'applications : optimisation, aide à la décision, détection d’anomalies/défauts, maintenance prédictive, prédiction d’événements, contrôle, gestion d’incertitudes, etc.

Des collaborations avec l’industrie manufacturière et différentes entreprises en bâtiment

Nous collaborons avec différents secteurs et entreprises. D’une part, avec une industrie manufacturière pour la détection de défauts. L'idée est de détecter automatiquement les défaillances d'un produit en service à l'aide de techniques d'apprentissage automatique entrainés sur base de campagnes expérimentales.

D’autre part, avec différentes entreprises du bâtiment, exploitant les données énergétiques remontées par des compteurs et capteurs IoT (Internet of Things) et des modèles de simulation pour plusieurs usages. Ceux-ci couvrent le contrôle des systèmes de production de chaleur dans le but de faire des économies sur les coûts d’énergie tout en garantissant un certain niveau de confort.

Travaillez-vous régulièrement avec des centres de recherche à l'étranger ?

EuroCC logo

EuroCC: centres de compétence dans le cadre EuroHPC

Au niveau international, CENAERO démarre une collaboration avec l'Institut de Recherche Technologique (IRT) Saint Exupéry (Toulouse), un accélérateur de recherche technologique pour l’aéronautique, l’espace et les systèmes embarqués.

Dans le cadre de cette collaboration, nous développons des méthodes de modèles prédictifs, d'optimisation et de gestion d'incertitudes basées sur des concepts d'intelligence artificielle et de machine learning.

D'autres initiatives comme EuroCC (centres de compétence dans le cadre EuroHPC), démarré en septembre, permettent la collaboration entre acteurs de la recherche un peu partout en Europe.

L'objectif est de faire monter en compétence les différents acteurs et leur faciliter l'accès aux ressources HPC (High performance computing). Cela participe donc au développement de l'IA (mais pas seulement).

“Belnet nous permet une connectivité entre centres de recherche belges et universités à des prix très compétitifs.”

Kevin Mailleux - System Administrator HPC Infrastructure - CENAERO

Pouvons-nous dire que Belnet contribue, via le réseau R&E, à faciliter la recherche dans ce domaine ?

Belnet nous permet une connectivité entre centres de recherche belges et universités à des prix très compétitifs.

Avez-vous trouvé ce contenu intéressant?

Copyright © 2021 Belnet.